Founding Organizations

Project CornerProject CornerProject Corner

Back to ListRetour à la liste des Project Cornerالرجوع إلى قائمة الاجتماعات

26 February, 2019

FAO/BERD, Programme d’appui à la filière oléicole tunisienne
  See Project PageSee Project PageSee Project Page

26 February, 2019

Huile d’olive tunisienne: Libérer le potentiel grâce au développement de la chaîne de valeur
  See Project PageSee Project PageSee Project Page

11 July, 2018

Faciliter le dialogue politique public-privé dans le secteur de l’huile d’olive approuvé en 2016
  See Project PageSee Project PageSee Project Page

FAO/BERD, Programme d’appui à la filière oléicole tunisienne

Au cours des 5 dernières années, l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) et la Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement (BERD) ont soutenu la transition du secteur oléicole tunisien et marocain vers une huile de meilleure qualité ainsi que le développement de normes efficaces. En 2013, dans le cadre du projet ‘’Sûreté alimentaire dans la région du sud et de l’est de la Méditerranée (SEMED)- Analyse des principales chaines alimentaires en Egypte, Maroc, Tunisie et Jordanie’’ la FAO et la BERD, ont mené et publié des revues détaillées de la filière oléicole tunisienne et marocaine (http://www.fao.org/3/a-i4104f.pdf) en collaboration avec le Conseil Oléicole International, ainsi qu’une étude du secteur des oléagineux au Maroc (http://www.fao.org/3/a-i3922f.pdf).

À la fin de 2014, la FAO et la BERD ont lancé le projet régional « Amélioration de la qualité et de l’efficacité des aliments en Tunisie et au Maroc » (www.medagri.org/meetings/index.php?id=26). Ce projet vise à identifier les opportunités d'investissement afin d’augmenter la valeur ajoutée le long des chaînes de valeur, d’améliorer l’utilisation des ressources ainsi qu’à encourager les politiques favorisant l'investissement privé. En Tunisie, la coopération entre la BERD, la FAO et l’Office National de l’Huile a permis la mise en place d’une plateforme de dialogue (Groupe de Travail – GT) regroupant les parties prenantes de toute la filière oléicole et les représentants du gouvernement, ceci dans le but de faciliter l’échange d'information, d’expériences et d’opinions. Le but du GT est d’élaborer ensemble une vision et une feuille de route communes et de développer ainsi un cadre politique moderne favorisant la compétitivité et le développement durable du secteur.

En 2016, une deuxième phase du projet de dialogue politique est lancée’Faciliter un dialogue politique efficace dans le secteur de l’huile d’olive en Tunisie » (http://www.medagri.org/meetings/index.php?id=27). Le projet vise à faciliter la discussion entre les opérateurs publics et privés sur les politiques pour l’amélioration de l’organisation de la filière et de la qualité de l’huile d’olive. Le GT s’est réuni huit fois et a reçu l’appui de la FAO et de la BERD jusqu’en juillet 2018. Les informations échangées et collectées ont constitué un apport important pour l’élaboration d’une vision commune et d’un plan stratégique et opérationnel présenté au Ministère en Octobre 2017. Ces réflexions seront intégrées dans la stratégie nationale oléicole 2030 qui, en cour de développement dans un projet de coopération technique géré par la FAO (bureau de Tunis), vise à améliorer la qualité et la stabilité de l’huile, les pratiques de production le long de la filière et l’accès du secteur au financement.

La FAO et la BERD sont prêtes à soutenir la filière oléicole avec une troisième phase du projet de coopération technique « Huile d’olive tunisienne : libérer le potentiel grâce au développement de la chaîne de valeur » (http://www.medagri.org/projectcorner/index.php?id=29). L’objectif est de soutenir le développement du secteur afin de renforcer sa compétitivité et d’améliorer la reconnaissance de l’huile d’olive tunisienne sur les marchés internationaux, et ceci à travers une amélioration de la qualité grâce à de meilleures pratiques et en garantissant aux producteurs l’accès et le développement de marchés à plus forte valeur ajoutée. Plus précisément, l’objectif de ce projet consiste à soutenir les PME dans l’amélioration de la qualité et la stabilité de l'huile, l’accès à la certification de leurs produits et l’amélioration des liens tout au long de la filière, des oléiculteurs aux consommateurs.